L’Islande, un voyage sur une autre planète.

with Pas de commentaire

L’Islande, petit bout de terre sur le cercle polaire, un voyage que nous sommes pas prêt d’oublier.

Glacier Islande

 

Avant d’être en Islande

Contrairement à d’autres destinations, nous avons décidé d’aller en Islande à la dernière minute, un soir de novembre, en cherchant l’endroit de notre prochaine aventure.
Nous avions toujours pensé que l’Islande était une destination chère. Et pourtant, après 2 minutes de recherche nous avons trouvé des billets d’avions pour moins de 180 euros. Bingo! Le cercle polaire nous attendait.
Nous sommes partis avec la compagnie aérienne Norwegian quelques jours plus tard au départ de Nice.

Dans la foulée, il a fallu louer un véhicule.
On a pas mal hésité entre une citadine et un 4×4, et c’est finalement le 4×4 qui a eu raison de nous. On s’était un peu renseigné et il est apparu que certaines routes n’étaient pas accessibles en citadine… Une fois en Islande, croyez moi on a été bien content de ce choix. Sans ce véhicule, nous n’aurions pas pu accéder à de nombreux sites.

Pour information, nous avions décidé d’y aller en mode « aventurier » (Indiana Jones n’a qu’à bien se tenir!). Nous avons donc pris des routes ou chemins, goudronnés, en terre ou en gravier, parfois enneigé. Il nous a même fallu traversé un cours d’eau pour aller au falaise d’Hafnarberg.

Falaise en Islande

Alors un conseil, avant de louer votre véhicule, pensez à faire le tour des endroits que vous souhaitez visiter. La plupart des sites touristiques sont accessibles avec n’importe quel type de véhicule mais d’autres peut être moins connus mais tout aussi magnifique ne sont accessible qu’en 4×4.

Aller go maintenant on y va

Décollage de Nice pour deux fois 2h30 de vol avec une longue escale à Oslo. Oui, nous les Robinsons Cruséo on a dormi dans l’aéroport et c’était… épique!
Allez, c’est parti pour 10 jours de road trip en Islande!

Dès l’arrivée à l’aéroport de Keflavik, l’Islande nous a mis au parfum, on est sur le cercle polaire.
C’est le vent froid, la neige et la vue sur les montagnes blanches au loin qui nous ont accueilli.
Mais pas le loueur de voiture qui a mis plus d’une heure à arriver. Le temps de faire la paperasse, c’est bien deux heures après notre arrivée que l’on a enfin pu prendre la route.

Finalement, nous feront les 5h de route de nuit, avec le vent et la neige, pour arriver à notre première Auberge de jeunesse à Kirkjubaejarklaustur ( bonne chance pour le dire, on s’est entrainé et on le fait encore en vous l’écrivant mais c’est pas gagné )

On vous parle dans un autre article des 2 auberges de jeunesse dans lesquels nous avons passé quelques nuits. Pour le reste, nous avons également dormi chez l’habitant.

Nous avons choisi de commencer par le point le plus éloigné pour commencer notre périple à savoir la lagune glacière de Jokulsarlon (là aussi promis on vous prépare un article avec les points qu’il ne faut, pour nous, ne pas rater dans le Sud/ Sud ouest de l’Islande)
De ce point, nous sommes revenus en direction de Reykjavik (capitale de l’Islande), en prenant soin de voir où menaient les différents chemins. Et pour le coup, il ne menait pas à Rome mais à de bien belles surprises.

L’Islande est vraiment différent de tout ce qu’on a déjà pu voir lors de nos voyages précédents.
Ce paysage qui peut changer à une vitesse impressionnante avec la fonte des glaciers ou encore la neige qui soudain arrive et recouvre tout sur son passage. Ces paysage lunaires avec des kilomètres et des kilomètres de lave. Il y a aussi les volcans visibles depuis les routes, les sources chaudes …

Volcan Islande

Lac Islande

En bref, vous l’aurais compris, l’Islande c’est un dépaysement total, un endroit magique.
Et ce, bien sur, sans compter les Aurores Boréales, que nous avons eu la chance de voir.

N’hésitez pas à jeter un coup d’oeil à l’article qui leur est réservé, 2 conseils pour voir les Aurore Boréales.

Aurores Boréales Islande

Soyez prudent les amis

Si vous partez en Islande, ne prenez pas de risques inutiles.
L’Homme a parfois tendance à penser qu’il est plus fort et plus malin que la nature. Mais elle nous dépose et de loin.

Il faut savoir que des consignes de sécurités existent et qu’elles ne sont pas là pour vous ennuyer. Elles sont là pour vous protéger. Et pour protéger la nature et les beautés des paysages que vous allez voir.

Le non respect de ces consignes, pourtant minimes, a déjà coûté la vie à de nombreux touristes.
Un des derniers exemple en date, plage de Reynisfjara, où il est pourtant bien mentionné de ne pas s’approcher de l’eau, une jeune touriste Allemande a été emportée par une vague la semaine qui a suivi notre voyage en Islande. Entrainant la fermeture du site pour éviter d’autres accidents.

De même, il y a des chemins « banalisés », ne sortez pas trop des sentiers battus. Vous éviterez de vous blesser inutilement et d’abimer cette nature qui est si précieuse et qui a mis des milliers d’années pour se façonner.

On vous souhaite un bon voyage et surtout profitez à fond de l’Islande!

 

Rivière Islande

Petite maison en Islande

Répondre