On a pris les commandes d’un Airbus A320

with Pas de commentaire

Herdroud & Laetitia aux commandes d’un Airbus A320

Bonjour à tous, aujourd’hui contrairement à nos habitudes, ce n’est pas en classe économique que l’on va prendre place mais dans le cockpit d’un avion.

En plus d’être dans le cockpit d’un Airbus A320, c’est aux commandes de celui-ci que l’on va passer les prochaines minutes.

Oui oui vous avez bien lu, on va prendre les commandes d’un Airbus A320 ! Et avec au programme un petit vol à la clé.
Bien évidemment, on vous rassure, n’y Airfrance, n’y British Airways, n’y aucunes autres compagnies ne nous a laissé un de leur avions. Encore moins un Airbus A320, l’avion préféré de la compagnie EasyJet.

Nous avons en fait pris place dans le simulateur de vol d’Aviasim de Cagnes-Sur-Mer et l’expérience a été extraordinaire. Alors êtes vous prêts à embarquer à bord de l’Airbus A320 avec nous?
 

 

L’Airbus A320

Comme vous l’avez compris Aviasim propose un simulateur de vol sur l’Airbus A320. Vous avez donc accès à une réplique exacte et donc à taille réelle du cockpit de l’Airbus A320.

À peine rentré dans le cockpit que nous avons déjà notre première question ( la première d’une longue série !).
Quand vous regardez un film vous voyez toujours le fameux manche entre les jambes du pilote ou ce que l’on peut qualifier de volant ( comme une voiture mais qui vole en soit ). Et bien non, tout ceci n’existe plus ou tout du moins plus dans les gros et nouveaux avions.
Et puis, je trouvais que le plafond été bien haut à la différence de Laetitia pour qui celui semblait un peu bas. J’ai donc posé la question encore une fois, peut être pour être sur d’avoir bien compris, s’il s’agissait bien d’une réplique exacte d’un Airbus A320. On ne sait jamais si entre temps la réponse avait changé !

Notre formateur du jour, a été d’une patience incroyable face à notre flot de questions. Il s’agit de Nicolas, qui vient de finir ses études pour être pilote.

On est quand même assez impressionné, se retrouver là, dans ce cockpit, on a un peu l’impression de transgresser les règles. Mais c’est une nouvelle mini aventure et on est prêt à relever le défi ! Pour la petite histoire, il faut savoir que les simulateurs accueillent tout autant les amateurs comme nous que les vrais pilotes pour l’obtention de leur licence. Ce n’est donc pas un vulgaire jouet mais un appareil bien réel pour apprendre.

Alors une question, qui en rentrant dans un avion n’a t il jamais regardé vers le cockpit ? Pas moi ! Ni Laetitia ! On y voit toujours beaucoup de boutons et d’écrans et on y comprend rien.

Console du cockpit de l'Airbus A320

Et on espère donc que le pilote et son co pilote connaissent bien leur machine et qu’ils nous amèneront à bon port !
En rentrant dans le cockpit la première chose à laquelle on a pensé c’est donc, comment on allait s’y retrouver au milieu de tout ce charabia d’aviation ! Mais trêve de plaisanterie, il est temps de s’installer.
« Mesdames et Messieurs veuillez prendre place à bord de l’Airbus A320 d’Herdroud et Laetitia qui seront aujourd’hui vos pilotes. Le décollage est imminent ! Veuillez attacher vos ceintures jusqu’à l’extinction du signal lumineux »

 

Vol en A320 au départ de New York et de Papeete

Checklist avant décollage

 

Nous sommes bien sur accompagné de Nicolas, qui prend la place du co pilote pour nous expliquer le fonctionnement et nous guider pendant le vol.

Comme je vous le dis un peu plus haut, pas de manche à tirer. Comment donc allons nous piloter sans « volant » ?

C’est donc à notre plus grande surprise que l’on découvre que l’Airbus A320 se pilote avec un joystick.
Fini l’époque où il fallait tenir le manche des deux mains et le tiré comme un fou pour éviter le crash. Pas de mensonges entre nous, on tous vu au moins un film avec ce type d’évènement !
De nos jours, un avion se pilote grâce à un joystick et à un ordinateur ! Alors tout ceci est très bien, la technologie avance à grand pas et permet beaucoup de choses. Mais si l’ordinateur tombe en panne? Non parce que le moyen de transport le plus sur au monde est peut être l’avion mais là Laetitia est prise d’un doute ! Nicolas nous explique donc que non même si l’ordinateur tombe en panne, un autre prendra le relais puisque l’Airbus A320 possède 7 ordinateurs et ils sont de marques et de fabricants différents. Ainsi la même panne ne pourra se répéter sur les différents ordinateurs et l’avion ne risque rien ! Nous voilà donc rassuré, on peut continuer à prendre l’avion l’esprit tranquille.

vue depuis l'Airbus a320

Nicolas nous fait quand même un petit débrief sur tous les instruments de bord, de la commande des gaz en passant par les flaps ( ce qui sort des ailes au décollage et à l’atterrissage ), les instruments de route tels que le cap et l’altitude jusqu’à l’éclairage cabine ou encore le voyant pour les ceintures des passagers.
On ne peut vous donner toutes les informations auxquelles on a eu accès. Premièrement, l’article serait beaucoup beaucoup trop long parce qu’on a posé beaucoup beaucoup de questions ( notre curiosité nous perdra un jour ). Et puis si on vous dit absolument tout, il ne vous restera plus grand chose à découvrir, ce qui n’est pas le but non plus. Mais on va faire de notre mieux pour vous en dire le plus possible quand même.

Laetitia est en place, Nicolas a sélectionné l’aéroport qu’elle désire et comme elle est d’une patience incroyable, elle a hâte d’arrêter le blabla et de décoller !

 

Laetitia décolle de New York avec l’Airbus A320

C’est donc Laetitia qui commence le premier vol. Frein parking relâché, manette des gaz poussée à fond, jusque là tout va bien. Maintenant, il faut donner le bon angle à l’avion pour pouvoir décoller une fois arrivé à la bonne vitesse.
Et première impression, contrairement aux idées reçues Laetitia ne voit rien d’autres et ne peut regarder autre chose que les instruments. Et ce durant tout le vol ! Ce n’est pas la belle vie dans le cockpit ! Il faut surveiller constamment les instruments. Sauf si vous passer en automatique, mais apparemment ce n’est pas dans les habitudes de certaines compagnies aériennes.

Laetitia au commande de l'Airbus A320

Après un décollage et un vol au dessus de New York, il faut atterrir. Nicolas nous a montré plusieurs conditions climatiques, du grand soleil en passant par un temps nuageux ou avec une visibilité nulle. Autant vous dire, que ce n’est pas des plus rassurants de devoir atterrir sans visibilité et Laetitia a eu peur du crash. Finalement, on se prend rapidement au jeu et on s’y croit vraiment. On s’est fait la réflexion, à savoir que nous ne sommes que dans un simulateur, mais en condition réelle il faut avoir une grande confiance dans son appareil et surtout dans les instruments de bord.

Laetitia atterrie tant bien que mal, un peu de travers mais bien rattrapé par Nicolas. Et c’est donc saine et sauve version simulateur qu’elle ressort du cockpit et de son vol.

 

Herdroud décolle de Faa’a à Tahiti

Je crois qu’après la ville et pour y être déjà allé, j’avais envie de retrouver la nature, la mer et les paysages de Tahiti. Du coup, ça m’a donné envie de vous raconter un peu ce petit paradis de la Polynésie française dans un prochain article.

J’ai donc pris place à bord de cette réplique de l’Airbus A320 pour un décollage de Tahiti et un vol au dessus de Moorea.
Je pensais pouvoir profiter du paysage paradisiaque et d’un vol au dessus de l’eau turquoise mais non. Tout comme Laetitia, c’est les yeux rivés sur les instruments que j’ai effectué ce vol.

 

Une expérience enrichissante

Nous sommes habitués à prendre l’avion assez régulièrement. Et pourtant, on voulait vraiment se faire une idée de ce qu’il se passe à l’avant de tous ces avions.
Nous sommes donc ravis d’avoir vécus cette expérience et on vous le recommande chaudement. De pouvoir être au commande de cette Airbus A320 au côté de Nicolas a cassé toutes les idées reçues que l’on a de l’équipage et de l’appareil.

Airbus A320 de nuit
Nicolas a été un formateur exceptionnel. Et on sera ravis de pouvoir le retrouver à bord d’un avion que l’on prendra peut être un jour avec lui aux commandes pour nous emmener vers une nouvelle aventure.

 

 

Un peu plus sur Aviasim

C’est au centre Aviasim de Cagnes-Sur-Mer ( Nice ) que nous avons été reçu. Il existe plusieurs centres en France. Et chaque centre n’a pas forcément le même simulateur. Nous, vous l’avez bien compris c’était un Airbus A320. Mais d’autres centres vont avoir les répliques des cockpits de Boeing, d’avions de chasse ou d’hélicoptères …

Aviasim propose plusieurs sessions différentes et pour différents niveaux de pilotage. De l’amateur jusqu’au pilote aguerri qui vient s’entraîner.

On a également appris une chose, qui pourrait en intéresser certains. Je veux parler de ce qui aimerais prendre l’avion mais qui n’y arrive pas. Une session anti-stress vous est proposée.

Aviasim Nice ouvre ses portes du Mardi au Vendredi de 10h00 à 19h00.

Pour plus de renseignements, voici le site d’Aviasim : http://www.aviasim.com/fr

La page Facebook : https://www.facebook.com/AviaSim.Nice 

Le mot de la fin ! Nous souhaitons remercier Aviasim pour l’invitation à cette expérience. Et surtout les personnes qui nous ont accueillies et pour avoir fait de ce moment une super découverte.
On peut poser toutes les questions qui viennent à l’esprit et on vous répondra toujours avec le sourire. On a même discuté du parcours scolaire pour arriver à devenir pilote. Alors même si pour nous s’est raté, peut être cela vous donnera envie.

Êtes vous prêt à prendre les commandes d’un Airbus A320 à votre tour ?

Et que vous soyez pilote, amateur et que vous avez peur de l’avion.. N’hésitez pas à nous laisser un petit commentaire. On sera vraiment content de pouvoir partager un peu plus avec vous !

Répondre